Robots, humanoïdes, androïdes…. Invasion?

Depuis toujours, les humains sont fascinés par la robotique et la transformation. Auteurs littéraires, scientifiques, réalisateurs, artistes, tous s’y intéressent.

Robot
Le simple robot ménager, comme le mixeur, a rapidement fait croitre dans l’imagination des créateurs la possibilité d’un robot plus humain, un humanoide. Ce terme est bien souvent utilisé en science fiction ou la robotique. Il s’agit d’un robot doté d’un torse, d’une tête, de deux jambes et de deux bras. La transformation en androïde est alors simple: des yeux, une faculté de parler; finalement, il ressemble de plus en plus à l’être humain.

Dans la fiction littéraire et cinématographique, les robots obéissent à trois lois:

  • Première Loi : « Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger. » ;
  • Deuxième Loi : « Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi. » ;
  • Troisième Loi : « Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n’entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi. »

D’où viennent ces lois de la robotique?
Elles ont été énoncées la première fois dans une nouvelle d’Isaac Asimov (Cercle vicieux) et ont été reprises un peu partout.

Maria, androïde dans le film Métropolis (1927)

Maria, androïde dans le film Métropolis (1927)

Le premier film avec un androïde est Métropolis en 1927, réalisé par l’autrichien Fritz Lang. Ce n’est que 25 ans plus tard que les robots sont repris dans les films.

L’avènement  des androïdes au cinéma intervient avec Godzilla, Star Wars (R2D2), Terminator ou encore les séries de Robocop et Aliens. Les robots peuplent les histoires, un peu comme les extraterrestres pendant un temps.
Sont-ils du côté du bien ou du mal? Voilà la question de chaque film et roman. Ce que l’Homme crée peut-il se retourner contre lui?

La série suédoise Äkta Människor (Real humans) expose ce problème.
Dans cette histoire, tout va bien, les robots exécutent leurs taches, un peu trop à la perfection. Certains deviennent dangereux, d’autres prennent le contrôle de leurs circuits et son incontrôlables.
Les robots auraient eu la forme de petits lapins, tous ces problèmes ne seraient jamais survenus. Mais il a fallu que les hommes fassent leurs créatures à leur image.

Un robot androïde examine un cerveau humain...

Un robot androïde examine un cerveau humain…

L‘Homme crée petit à petit des robots plus performants. Au Japon, il en existe déjà, identiques à l’humain. Ils bougent comme vous, clignent des yeux, sont capables de tenir des discussion. Une avancée effrayante et fascinante.

Une exposition sur le sujet se déroule au Musée des arts et métiers de Paris jusqu’au 03 mars.
Et l’Homme créa…le robot
Musée des Arts et Métiers
60 rue Réaumur
75003 Paris

Publicités

Une réflexion sur “Robots, humanoïdes, androïdes…. Invasion?

  1. Si les robots que nous créons ont une forme humaine (2 jambes), ce n’est pas pour rien! Ceci est du au fait que l’homme a créé le monde qui l’entour (les maisons, les escaliers, les rues) pour qu’ils lui soient agréable et facil a utiliser. Du coup, on est obligé de créer des machines nous ressemblant afin qu’elles puissent, elles aussi utiliser ces escalier ou autre.

    Pour ce qui est des robots qui prennent notre place, pour l’instant on en est loin, mais si on prends nos précautions, ca devrait aller !
    Je te conseil de lire, si ce n’est pas déja fait, les Isaac Asimov (au moins les 3 premiers de la série des robots, aprés ca devient chiant a force 😉 )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s