Mondial du Tatouage, les encres dans tous leurs états

La troisième édition du Mondial du tatouage se déroulait ce week end au 104, à Paris avec des artistes venus du monde entier.

386513_10200731720193513_1309831460_n

Des milliers de personnes ont défilé pendant trois jours au marché couvert du 104, dans le 19è arrondissement de Paris, au rythme de Pascal Tourain, maître de cérémonie du Mondial. Pin-ups, Suicide Girls, rockeurs, punks et autres visiteurs de tous genres, entre 5 et 75 ans, s’étaient donnés rendez-vous après treize ans d’absence de convention mondiale. Certains arborent des pièces tatouées immenses, d’autres de petits motifs, à peine visibles.

D‘ailleurs, ce Mondial du tatouage a été l’occasion pour grand nombre de visiteurs de se faire tatouer par de véritables emblèmes de ce art. Filip Leu, Eskimo, Tin-tin Tatouage, La Cour des Miracles, Volko, Genko ou encore Tim Lehi faisaient l’honneur de leurs présences.
Chaque stand avait son style. Du tribal, au réalisme, en passant par le biomécanique, le style « toy » et le Black and white, on n’avait que l’embarras du choix. Les plus curieux observaient longtemps les tatoueurs et leurs clients, qui parfois, sont restés plus de trois heures sous l’aiguille…

524943_10200731721713551_1000040503_n

Répartis dans le grand hall et deux salles de sous-sol, les tatoueurs américains, japonais, français, italiens, dessinent, préparent les couleurs, les aiguilles, sur fond de musique rock.

Technique de tatouage marquante
Un stand était consacré au tatouage polynésien, origine de cet art si répandu aujourd’hui. Les outils traditionnels étaient composés d’un peigne aux dents en os ou en écailles de tortue, fixé à un manche de bois. C’est impressionnant: les pointes du peigne entrent dans la peau grâce à de petits coups répétés de maillet. Cela incise la peau et laisse l’encre sous la peau.
Idée film: The Tattooist, de Peter Burger (NeoZealand)

527663_10200731721553547_794296013_n

Plusieurs concours ont été organisés pendant le Mondial. Les tatoués ayant les plus belles pièces black and white ou les plus grands tatouages couleurs, ainsi que leurs créateurs, ont été récompensés par un jury composé de journalistes spécialistes du tatouage et des tatoueurs.

Autres activités du Mondial…

Expositions des peintures d’Alix Ge, de photographies de Julien Lachaussée, concerts des Burning Heads et des Producteurs de Porcs, dédicaces de l’ouvrage de la Famille Leu…

Cette édition du Mondial du tatouage a été fortement dosée en couleurs, légers bruits de machines et senteurs d’encre. Un vrai bonheur pour les professionnels, les passionnés et même les amateurs!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s