Amiens. Breakdanceurs à destination de Las Vegas

Les associations Original Breakeurz et Ghetto Style, en partenariat avec la ville d’Amiens, Las Vegas et l’association Cap’s, organisent une battle internationale de danse hip hop au cinéma Gaumont samedi 18. Ce projet est poussé depuis longtemps par deux jeunes danseurs, Moro, de l’Etoile du Sud, et Djilali Kidadi, alias Keyzs.

FlyersBattle

« Le Battle Trip to Las Vegas, c’est du lourd » affirme Alban Rastelli, le directeur du cinéma Gaumont d’Amiens. « Le show commence à 17h30 ». Cette battle (compétition), créée par Keyzs, 24 ans, danseur hip hop depuis 7 ans, va permettre à deux danseurs de partir à Las Vegas, tous frais payés, pour le Fusion Thug Concept. « Ils représenteront la France pour cette compétition internationale, du 19 au 25 juillet. S’ils gagnent, ils partiront pour la grande finale à Berlin ! », explique Keyzs. Cependant, la battle d’Amiens n’est pas une qualification pour Las Vegas. « Il s’agit plutôt de tenter sa chance pour être reconnu par la profession ». Les participants à la battle ont le choix : Allstyle (toutes danses sur la seule musique hip hop), Freestyle ou encore Trix Bboy (technique avec le corps). Ils exécuteront leurs pas sur les sons de trois Djs : Enkisoul (Lille), Dee Jawz (Amiens) et Puu (République Tchèque). La catégorie de breakdance qui fera remporter les deux places pour Las Vegas est le Freestyle. Les gains des autres s’élèvent à 200euros.
Pour ce qui est de l’inscription, pas de panique ! La clôture s’effectuera vendredi soir, à minuit. « Le système n’est pas fermé, les jeunes s’inscrivant souvent à la dernière minute. Il s’agit de se cadrer avec le mode de vie de la jeunesse » explique l’association Cap’s. Tout le monde peut s’inscrire : homme, femme, jeunes et moins jeunes. Les participants peuvent s’inscrire dans n’importe quelle catégorie pour la somme de 10 euros. « Pour le moment, nous n’avons aucune idée du nombre d’inscrits ni du nombre de spectateurs (10 euros l’entrée), mais il y a beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux » sourit Keyzs.

Keyzs, jeune danseur amiénois
Fan de hip hop électronique, de drum et de musiques recherchées artistiquement, Djilali, de son nom de scène Keyzs, se met à regarder des vidéos de danse sur internet. Il s’essaie alors au hip hop. « J’ai vite remarqué certaines capacités pour des figures. Je me suis d’autant plus entrainer » lance-t-il. Il commence à se déplacer un peu partout afin de participer à des événements de danse. « C’est grâce à ça que j’ai un tas de connaissances et de contacts dans le milieu ! Les « Cerles » (échange de mouvements entre breakdancers) m’ont aussi beaucoup aidé ». Keyzs fournit plus de travail, se nourrit des conseils d’autres danseurs. « La personnalisation de son style devient essentielle. Sans elle, on ne fait que copier d’autres mouvements ». Et le jeune homme parle en connaissance de cause. Il fait partie de Ghetto Style, un collectif basé à Paris qui rassemble les meilleurs danseurs européens. Grâce à plusieurs projets en partenariat avec la ville d’Amiens et le collectif, il a beaucoup voyagé. « En Lituanie, j’ai découvert d’autres danses et de nouveaux concepts. Ils m’ont permis de créer une danse : le freestyle rock. Elle mélange le jazz, les claquettes, la house et le pop rock. Cette danse fait d’ailleurs partie des catégories proposées lors du Battle trip ».

Keyzs2

Aujourd’hui, il juge des battles un peu partout et organise des événements de danse. Lorsqu’on lui demande s’il va participer à la Battle de demain, il répond : « J’aimerai beaucoup ! Las Vegas, c’est le rêve de tout danseur de hip hop ».

Un grand événement dans le nord de la France
La ville d’Amiens organisait déjà des événements de breakdance. Mais ils n’étaient pas « au goût des Bboys amiénois », déclare Keyzs. « C’était trop gentil, trop famille et pas assez dans l’esprit de la danse et musique hip hop ». Le danseur crée alors une association avec les personnes de son groupe, son crew. Un an plus tard nait le premier événement à la Providence. « Ensuite, on a retenté l’expérience au Coliseum, et dans deux gymnases des secteurs Sud et Est de la ville. Le premier était en solidarité avec Haiti, lors du séisme. L’argent gagné a  été envoyé sur l’île. Le second événement dans le gymnase, « King of Amiens » était une rencontre entre danseurs amiénois, une façon de montrer aux autres son style ».
L’envie de faire quelque chose de différent et de plus grande ampleur apparait rapidement. « Il a fallu un an de préparation et  de démarchage pour arriver à construire ce qu’on voulait » déclare Keyzs. « C’est un événement de danse important dans le nord de la France  et il pousse Amiens ».

Ouvrir le cinéma aux arts
« Danser sur la scène d’un cinéma, ça semblait inaccessible ! », s’exclame le danseur Keyzs. Alban Rastelli a accepté d’accueillir l’événement sans hésiter. « Un cinéma est un lieu d’ouverture. Il doit vivre et participer à la culture à tous niveaux. Par conséquent, on se doit, pour les citoyens, d’ouvrir nos portes à d’autres événements » déclare-t-il. Keyzs a proposé son projet au directeur du cinéma, exposer les conditions, le type de public qu’un tel événement apporterait. Le cinéma Gaumont reçoit également dans le hall d’entrée des associations et projets de jeunes amiénois. L’association Samurai exposera sur la culture urbaine dans l’après-midi. Des marques de vêtements créées par des jeunes amiénois, comme Diamond Ska, seront mises en avant. « Ces jeunes sont un bon exemple pour montrer qu’il faut bosser et s’ouvrir aux autres pour obtenir ce que l’on souhaite », garantit l’association Cap’s.

Keyzs, 24 ans, danseur de hip hop amiénois depuis 7 ans.
Lucien Fontaine, adjoint au maire pour la jeunesse et l’éducation populaire, explique que pour l’éducatif, il est important d’avoir des jeunes avec l’envie de faire. « C’est grâce à eux qu’on surmonte les problèmes sociaux, économiques, et qu’on réalise des choses neuves. Toutes les associations jeunes ont aidé, accompagné le projet de Keyzs bien avant le souci de budget. L’important étant l’objectif, continue-t-il, On constate qu’il y a une évolution du projet en seulement 4-5 ans ». « On voit bien qu’on a affaire à une jeunesse motivée et intelligente », poursuit l’association Cap’s. Faire les bonnes démarches seul peut s’avérer difficile pour un jeune. La ville d’Amiens a aidé Keyzs et Moro, son acolyte pour le projet de la battle, à plusieurs niveaux. Keyzs raconte : « Le travail de contacts, celui pour les différentes démarches économiques, sociales, de communication et la recherche d’une salle pour accueillir la compétition semblaient à des montagnes ! Lucien Fontaine nous a aiguillés. Pour ce qui est de la communication, c’est la salle Le Passeport qui nous aide pour les flyers et affiches. Un panneau lumineux devrait être mis en place aussi ».

Le jugement de professionnels
Sur la multitude de candidats, seuls deux gagneront les places pour Las Vegas. Afin de les départager, trois jurés professionnels seront présents. Tout d’abord, la danseuse française et mauritanienne Oomoo, appartenant à Ghetto Style. « Beaucoup de filles n’osent pas danser et être jugées par des hommes. Qu’Oomoo fasse partie de ce jury est à la fois un honneur et un biais pour les danseuses de se présenter », explique Keyzs. « Il y a ensuite Tight Eyez, un breakdancer américain. Lui, c’est un monstre ! ». Il apparait dans plusieurs films sur la danse, notamment les Street Dancer. Il est également le créateur du Krump, une danse née dans les années 2000 à Los Angeles. Le troisième membre du jury est Farid, du groupe de danse Bad Trip. « Son style se base sur la musique. Il sera un bon juge pour évaluer la musicalité des participants ». Une tripotée d’artistes connus et reconnus !
Et ce n’est pas tout. « On a la chance d’avoir Ben Johnson comme speaker. Il donne des cours de danse au Jamel Comedy Club et travaille pour MoveitTv. Son style est très décalé » s’enthousiasme le jeune danseur amiénois.

La Battle Trip to Las Vegas s’annonce haute en couleurs. Keyzs n’attend que ça, « vivement samedi ! »

Article paru dans Le Téléscope d’Amiens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s