Top of the Lake, le paradis des femmes perdues

Encore en production, elle arrive en octobre-novembre sur Arte: la mini série Top of the Lake, de Jane Campion (cf le film La leçon de piano). Place à Paradise.

20463093.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

La série raconte l’enquête d’une jeune inspectrice sur la disparition d’une fillette de douze ans, enceinte, dans un petite ville du Sud de la Nouvelle Zélande. Elle aborde la question des violences faites aux femems et la lutte entre le « bien » et le « mal » dans un « Paradis du bout du monde », le site de Paradise, grâce à GJ, une femme mystique.

Paysages grandioses

La Nouvelle Zélande est réputée pour ses paysages à couper le souffle. On les avait déjà vu dans La leçon de piano (J.Campion), les Seigneurs des Anneaux (P.Jackson) ou encore Le dernier Samourai (E.Zwick). Toujours ses immenses étendues vierges d’Humanité. Parfaites pour le paradis de Top of the Lake, plaine aride au coeur des montagnes.

Se laver des crimes

Des femmes battues, violées, détruites. Et la Police, qui détourne le regard. « – Mais c’est un atouchement sur mineure! *dixit Robin*(Silence de chef de Police) ». De là s’en suit une quête de la vérité, de la guérison et de purification. Purification par l’eau, élément le plus important. L’eau nettoie.
Le lac de Paradise est alors la clef de la série. Tui, la petite fille enceinte, s’y plonge, dès les premières images de l’épisode un. Cette eau fait paniquer nombre de personnages, on la dit maléfique et mortelle. Et elle s’avère effectivement être meurtrière (avec ou sans aide humaine?).

Six ou sept épisodes (c’est selon)

Malgré ses crimes et enquêteurs, Top of the Lake n’est pas réellement une série policière. Classons-la dans le psychologique.
L’intrigue se construit de manière cinématographique, permettant de creuser les personnages et leurs actions. Mais « il fallait garder une unité de ton et de style « , dixit J. Campion pour Télérama. Et garder cette « unité » pendant 7 heures s’avère difficile selon la scénariste et réalisatrice. 7 heures divisées en 6 ou 7 épisodes. En France, Arte diffusera la mini série sous forme de 6, durant une heure.

Sans faire l’apologie du streaming, la mini-série est déjà disponible, en VOSTFR.
Et elle est à voir, vraiment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s