Le Hobbit visite la Terre du Milieu en 3D, second opus

Nous l’attendions! Nous ne fumes pas déçus.
Le Hobbit: la désolation de Smaug, sorti le 11 décembre, s’inscrit parfaitement dans la suite de l’œuvre de Peter Jackson.

Le livre Bilbo le Hobbit n’est pas épais. Pourtant, trois films sont prévus. Le premier, Un voyage inattendu, a conquis les fans, mais aussi les autres. La 3D a participé à son succès.

Le second opus, La désolation de Smaug, est également en 3D… Et quelle 3D !! Les premières scènes sont saisissantes. La rue, les pavés, les individus. Tout semble réel.
L’intégralité du (très) long-métrage – 2h30 – mélange la 2D et la 3D. Cela donne des angles et des images sensationnelles. Cette technologie paraît de mieux en mieux maîtrisée. C’est une redécouverte du cinéma !
Le point négatif reste le même: les yeux brûlent, le mal de crâne gagne, la nausée arrive (sans doute pas pour tout le monde, convenons-en).

Le public est tenu par le spectacle. Devant eux se déroulent des scènes de combats et de poursuites. Beaucoup d’actions, dans ce film.
Les Orques, les Elfes, les Humains, les Nains et le seul Hobbit de l’histoire (Bilbon Sacquet), tous sont au rendez-vous. Le Mal se reconstruit. La vie dans la Terre du Milieu se dégrade peu à peu. Et le dragon! Smaug, le dragon ! Magnifiquement réalisé.

The Hobbit ©Allociné

The Hobbit ©Allociné

Twitter en parle

https://twitter.com/Rondoudou_nigga/status/411569798553022464

Petite histoire de la 3D

La restitution du relief a toujours été une obsession dans le cinéma.
La glyphes (lunettes bicolores) sont apparues au milieu du XIXème siècle! Elles permettaient de donner du volume aux photographies.
Le brevet de la stéréoscopie polarisante date de 1893 ! Et c’est cette technique qui a permis de réaliser le film Avatar par exemple. Le premier film en stéréoscopie est celui des Frères Lumières, L’arrivée du train.

Après un arrêt de l’utilisation de la 3D, elle reprend son essor dans les années 1980 sur le marché de l’attraction de grand spectacle.
La révolution vient alors du numérique. Et elle permet de remastériser des films anciens. Ainsi Titanic et Star Wars 1 ont eu leurs longs-métrages en 3 dimensions.

La recherche audiovisuelle vise aujourd’hui à faire disparaître les lunettes, frein important pour les personnes qui en portent déjà, notamment. La TV 3D n’aura certainement 100% d’adeptes, tout comme au cinéma. Jusqu’où vont aller les chercheurs ?!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s