Films sur les vampires : d’où viennent-ils ?

De tous temps, les vampires, ces créatures de la nuit buveuses de sang frais, ont passionné et animé les récits. De la peur au fantasme, retour sur ces personnages aux quenottes aiguisées.

Dracula, LE vampire le plus connu et reconnu au monde. Tout le monde connait ce pseudonyme. Mais qui est-il? Il s’agit de Vlad Tepes, ou Vlad III l’Empaleur, prince de Valachie (avec la Moldavie, c’est l’origine de l’actuelle Roumanie), mort en 1476. Pour étendre son pouvoir, il a lancé une attaque contre les Turcs. Il fait empalé des centaines d’officiers turcs dans ce qu’on appelle « la forêt des Pals ».
Finalement, Vlad Tepes meurt au combat. On ne sait pas vraiment où il a été enterré, mais sa tête a été envoyée au sultan turc, sorte de dédommagement pour ses officiers empalés.
L’origine de la légende de Dracula le Vampire vient de récits décrivant l’empereur de Valachie comme une brute sanguinaire, faisant des milliers et des milliers de victimes. Et l’écrivain Bram Stocker a repris le fameux personne.
Le vampirisme naquit.

Le mythe du vampire envahit la littérature et le cinéma

Le thème des vampires inspire depuis 1748, date du premier poème du genre, Der Vampyr (Heinrich Augustin von Ossenfelder). L’essor littéraire du vampirisme se fait à partir des années 1800: Bram Sotcker et Dracula, Goethe et La fiancée de Corinthe.

C’est d’abord au théâtre que l’on joue le vampire, notamment avec la base du roman de Bram Stocker. Le mythe est porté à l’écran la première fois en 1922 avec Nosferatu le vampire, de Friedrich Murnau. Ensuite, de nombreux films ont repris ce thème, parfois sous forme parodique. Parmi les plus connus, on compte Le Bal des vampires de Roman Polanski (1967), Dracula de Coppola (1992) ou encore Entretien avec un vampire de Neil Jordan (1994).

Il existe bien d’autres films sur les vampires, plus ou moins bien, plus ou moins traumatisants. Certains sexy, d’autres répugnants. Bref, pour tous les gouts.
Le mythe de Dracula et du vampirisme n’a sans doute pas fini d’attiser les fantasmes et les peurs.

Le 21ème siècle a aussi ses vampires

La saga Twilight de Stéphanie Meyer a relancé l’industrie du vampire, d’abord en littérature, puis au cinéma. Ce fut un véritable carton. Pourquoi? Un vampire jeune et séduisant, une humaine un peu empôtée comme nous toutes, et une histoire d’amour improbable. Bref, de l’eau de rose avec des milliers de paillettes dorées. Exit l’image du vieux vampire pervers, vicieux et assoiffé.

Only lovers left alive de Jim Jarmusch est également un film sur les vampires de notre époque. Il est sorti le 19 février 2014.
C’est l’histoire d’Adam et Eve, devenu vampires, vivant depuis des milliers d’années sur la Terre. Ils ont vécu l’Histoire, ils ont vu les changements de l’Homme et en sont dégoutés.L’image est belle, ainsi que la couleur; l’actrice Tilda Swinton est merveilleuse.Mais le scénario… Le scénario n’est pas ce que l’on attend. L’humour ne fait pas rire, c’est long (deux heures, qui passent lentement dès la moitié du film), on se demande où on va, impression que tout le film n’est que les prémices de l’histoire… Bizarre.

Only Lovers Left Alive

Only Lovers Left Alive

Publicités

Une réflexion sur “Films sur les vampires : d’où viennent-ils ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s