La Belle et la Bête, avec Vincent Cassel et Léa Seydoux

Nous connaissons tous l’adaptation Disney du conte La Belle et la Bête. Cette année 2014 va être ponctuée d’autres adaptations, notamment en comédie musicale et au cinéma. Christophe Gans a sorti son adaptation en février 2014.

1810. Après le naufrage de ses navires, un marchand ruiné doit s’exiler à la campagne avec ses six enfants. Parmi eux se trouve Belle, la plus jeune de ses filles, joyeuse et pleine de grâce.

Lors d’un éprouvant voyage, le Marchand découvre le domaine magique de la Bête qui le condamne à mort pour lui avoir volé une rose. Se sentant responsable du terrible sort qui s’abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père. Au château de la Bête, ce n’est pas la mort qui attend Belle…

Autant d’acteurs bon que mauvais

Vincent Cassel dans le rôle de la Bête, Léa Seydoux dans celui de Belle. Le couple d’acteurs démontre une nouvelle fois leur talent. La jeune femme arrive à être enfantine et femme, tendre et dure, sensible et rebelle à la fois. Elle incarne parfaitement son personnage. D’ailleurs le réalisateur n’a pas hésité une seconde pour choisir ses acteurs principaux, et on le comprend.
Autre très bon acteur, André Dussolier, dans le rôle du père de Belle. Personnellement, je viens de la découvrir et suis bluffée. Sa filmographie est impressionnante.

Côté personnages secondaires par contre, c’est déplorable. Les acteurs jouant les frères de Belle sont mièvres, sans aucune profondeur, débitant leurs textes comme s’ils récitaient une poésie en classe primaire… A trop vouloir surjouer, ça en devient risible.

Trop de magie 

La Belle et la Bête de Christophe Gans n’est pas vraiment un film pour les enfants. Il y a des éléments magiques, comme les « lucioles », ces petites boules lumineuses qui guérissent les malades et les plaies, qui chuchotent à l’oreille de Belle. Elles sont présentes tout au long du film. Tout d’abord, on n’en comprend pas le sens. Qu’est-ce ? Pourquoi ? D’où ça vient ? Et puis rapidement, le scénario semble ne plus pouvoir se dérouler sans ces êtres. Trop de lucioles.

Et ces petits animaux, entre le chien, le lapin et le Furby. Remplacent-ils les objets parlants de Disney ? Comme pour les lucioles, nous ne comprenons pas leur présence au début; cependant, eux n’ont aucun rôle dans le déroulement de l’histoire. Mais apportent une touche enfantine à une adaptation très adulte du conte.

belle bete decor

Des décors et du graphisme splendides

En terme de prouesses graphiques, le film dépasse largement les attentes françaises. C’est travaillé, c’est beau, les couleurs sont parfaites, les textures semblent réelles. Paysages (forêt, jardin, port, extérieur du château) et décors (chambre, escalier, roses, salle à manger) font fondre dans l’histoire. On s’y croirait. Seul bémol : bien trop de roses. Evidemment, le château de la Bête semble improbable dès l’origine de l’histoire, mais les roses augmentent cette improbabilité, le rendant presque too much à l’extérieur. A l’intérieur du château, on se délecte des envolées d’escaliers de pierre et de la symétrie parfaite.

La qualité graphique explose pour les géants de pierre (pour comprendre, regardez le film jusqu’à la fin). De véritables chefs d’oeuvre. Leur destruction est encore plus impressionnante. De l’art vraiment.

En bref

Des instants du film sont incompréhensibles, certains personnages ne sont tellement pas approfondis qu’ils n’ont rien à faire là, c’est parfois un peu too much côté magie et décor ; mais les points positifs redorent le blason de cette adaptation française de La Belle et la Bête: acteurs principaux géniaux, graphisme superbe, scénario entraînant. On redécouvre cette histoire, même si le film pourrait ne pas plaire aux fans de Disney.

Publicités

2 réflexions sur “La Belle et la Bête, avec Vincent Cassel et Léa Seydoux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s