The lunchox, à dévorer

The Lunchox de Ritesh Batra est une romance pleine de saveurs indiennes et épicées. Bons acteurs, l’Inde, telle qu’elle est… Et des lunchbox qui donnent envie.

C’est l’histoire d’Ila, jeune femme tentant de reconquérir son mari en lui faisant des lunchbox au bureau, et de Saajan, un solitaire proche de la retraite, qui reçoit par mégarde les-dites lunchbox, à Bombay.
Ce phénomène de lunchbox est véritable en Inde.

Une Caméra d’Or… 

Ce premier long métrage de Ritesh Batra a été nommé au Festival de Cannes 2013 pour la Caméra d’Or. Colorées, émouvantes et vivantes , les images de The Lunchbox nous plonge dans la réalité. Les plans semblent minutieusement choisi : zoom sur la cuisine, grand angle dans la rue, vision camouflée. On se prend au jeu, on devient tantôt spectateur tantôt acteur de certaines scènes. Les vies quotidiennes des deux protagonistes (Ila et Saajan) sont également les nôtres.

…, des petits plats alléchants…

Que de couleurs, que d’odeurs, que de saveurs. Sans les sentir ni les goûter, on imagine fort bien les plats préparés par la belle Ila. Epices, poivrons, riz, poulet… Mais également les soupes et les naans (pains indiens). Chaque lunchbox semble être un délice pour nos bouches d’Occidentaux en quête d’oriental. D’ailleurs, au terme du film, nous n’avons qu’une envie, dîner au restaurant indien en bas de la rue.

… et une romance sans chichi

Entre les deux personnages principaux, une correspondance s’installe par lunchbox. Etrange, drôle et romantique. Tout commence par de petits mots, puis par plusieurs pages d’écriture. Ils racontent leurs vies, leurs problèmes, leurs rêves.
On se passionnent pour cette histoire romantique à distance. Pas un échange de regard, pas un geste. Ils ne se voient pas mais partagent tout, ou presque. Leurs histoires personnelles se rejoignent et suivent dans le même temps leurs chemins. Pas d’eau de rose, juste du réel.

The Lunchbox est un beau film, à voir et revoir au besoin, un soir de pluie ou une journée toute triste. Il donne le sourire !

 

Publicités

4 réflexions sur “The lunchox, à dévorer

  1. Un film qui change clairement de Bollywood… mais qui m’a laissé mi-figue, mi-raisin. Tout ce qu’on voit semble si réel, ça fait plaisir de retrouver l’Inde, mais… cette fin? Je dois être trop nourrie aux happy ends… Je m’attendais à un film plus gai!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s