Illustration, marionnettes, littérature classique : Margny réussit son 15ème Salon du livre

Benjamin Lacombe, Sébastien Pérez, Christian Grenier, Séverine Thévenet… Pour ce 15ème salon du livre à Margny-lès-Compiègne, le beau monde des illustrateurs et du monde de la jeunesse (et des adultes) était présent samedi 11 et dimanche 12 octobre, à la Médiathèque Jean Moulin.

Un univers artistique particulier se dresse dans la médiathèque depuis le 24 septembre, le mélange des mondes de Lacombe et de Pérez. Entre illustrations originales à la gouache, à l’acrylique, au crayon, envoûtantes, délirantes, attirantes, et écriture douce, charmeuse, empreinte d’étrangeté et de peurs enfantines. C’est un monde à part que les deux artistes nous invitent à découvrir, dévoilant quelque peu L’Herbier des fées, Madame Butterfly ainsi que leur nouvelle production Les supers-héros détestent les artichauts qui sortira le 21 octobre en librairie. Tous deux présents sur place, ils ont rencontré les curieux et leurs admirateurs lors d’une séance de signatures fort appréciée. Car il faut l’avouer, enfants comme parents et jeunes adultes se penchent sur le travail de ces artistes.

La Compagnie Hors-Loge de Séverine Thévenet a organisé un atelier de création de marionnettes à sac tout l’après-midi du samedi. Les enfants ont pu créer des personnages étonnants et expressifs à l’aide des artistes. Une vraie bouffée d’air frais créatif.
Le lendemain, la Cie a présenté en avant-première son spectacle Il n’y a pas d’âge pour aimer. Facéties, rires, marionnettes portées, jonglerie et poésie sensible ont émerveillés les spectateurs.

Le doux rapport entre la littérature et la société actuelle

A l’heure où le taux d’illettrisme atteint des sommets en Picardie, la maison d’édition Editions Courtes et Longues a présenté ses valeurs et ses choix pluriels. Enfants et adultes peuvent y trouver leur bonheur, du moment que celui-ci tourne autour de l’art, la littérature et de la culture. « Nous proposons des ouvrages pédagogiques pour la jeunesse pour la sensibiliser à la littérature classique mais aussi à la création« , expose Jean Poderos, le directeur, samedi. De quoi ravir certains parents, adeptes d’une éducation alternative à celle de l’école primaire.
L’auteur Christian Grenier a pris le relai, dimanche, zoomant sur la situation littéraire d’aujourd’hui. Les auditeurs étaient invités à échanger et à partager leurs réflexions sur la lecture, le livre et la société.

 L’exposition Duo de B. Lacombe et S. Pérez continue jusqu’au 22 octobre. Entrée libre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s