Training Day : les stup’, c’est stupéfiant

En 2001, le réalisateur Antoine Fuqua plonge les acteurs Denzek Washington et Ethan Hawke dans la guerre entre dealeurs et police, à Los Angeles. Le film de fiction Training Day se teinte d’une brutale réalité.

Il s’agit de Jake Hoyt, nouvelle recrue de la police de Los Angeles, qui souhaite devenir inspecteur. Le sergent chef Alonzo Harris, ponte de la lutte antidrogue, le met à l’épreuve durant 24 heures. Une périlleuse tournée dans les bas-quartiers, auprès des dealers et des informateurs commence. Cynisme, violence et danger.

Le film a été tourné dans de véritables banlieues sensibles de Los Angeles, comme South Central, Crenshaw, Watts et Firestone. L’objectif était de ne pas utiliser de décors fictifs afin de rendre la réalité à l’image. Et c’est en effet prenant. Le spectateur semble au cœur même de l’endroit, entourée de la population résidente. Il palpe les tensions des gangs, le danger à chaque regard de travers de Jake Hoyt, il épie les mouvements de son supérieur, Alonzo Harris, entre suspicion et confiance. Et entre dans le monde fermé de la revente de drogues.

Tout tourne autour du démantèlement de réseaux de gros trafics de drogue, notamment de drogues dures. Nos deux héros (ou anti-héros, c’est selon) se battent pour que les rues soient « propres » de toute substance illicite. Ainsi, ils remontent, grâce à un petit revendeur, incarné par Snoop Dogg, le fil jusqu’au « Sablier », chef du trafic de crack de L.A.
Mais tout ne se passe pas comme prévu pour le jeune bleu policier. Loin de là. Les échanges de coups de feu, la violence des mots et des actes ne se font pas qu’entre forces de l’ordre et dealers. L’univers de la drogue se révèle ne pas être le seul pourri. Tout au long du film, c’est totalement palpable ; Mais qui aurait pensé à ce dénouement ?

Training Day m’a subjuguée. J’en suis restée coite un moment, les yeux fixés au plafond. Il chamboule par sa violence et son réalisme.

Publicités

Une réflexion sur “Training Day : les stup’, c’est stupéfiant

  1. Très bonne chronique, Training Day m’a également marqué à sa sortie. Denzel Washington et d’Ethan Hawke sont impressionnants dans leurs rôles respectifs. Merci pour cet article qui m’a donné envie de le revoir (KEEP YOUR EYES OPEN)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s